Tour & Taxis Brussels
29 & 30 mai 
2024

A@W Newsletter

Le plus haut bâtiment en bois est une création danoise

9 février 2023

Le studio de design danois Schmidt Hammer Lassen Architects (SHL) a conçu le plus haut bâtiment résidentiel au monde avec une structure portante en bois. Du haut de ses 100 mètres, la tour Rocket&Tigerli s'élèvera au-dessus des hauteurs de la ville suisse de Winterthur, près de Zurich.

 

Le projet inclut une série d’appartements, de logements coopératifs, de logements étudiants, ainsi qu’un hôtel et des espaces commerciaux. Le plan directeur se compose de quatre structures. Chaque bâtiment a sa propre identité visuelle, créant un espace urbain diversifié à l'intérieur et autour du site, avec un espace vert au cœur de l’ensemble.

La tour a été pensée de manière à façonner un cadre propice à un quartier dynamique et agréable. Avec ses éléments inspirés de l’architecture industrielle du 19ème siècle, le projet a aussi pour ambition de jeter un pont entre l’héritage industriel d’autrefois et la vie moderne. La façade sera recouverte de briques en terre cuite rouge foncé et jaune, rehaussées de détails en ‘vert poussière’.

 


Grâce aux quatre bâtiments encadrant le paysage, cette zone urbaine s’articule en plusieurs espaces.

 

“SHL conçoit depuis de nombreuses années des habitations en bois, jusque-là certes plus petites que ce que l’on voit dans ce projet, et privilégie le bois pour ses propriétés esthétiques et tactiles. Dans ce projet, le bois a été choisi pour sa constructibilité et sa production”, avance Kristian Ahlmark, Design Director et partenaire chez Schmidt Hammer Lassen Architects.

 

SHL entame la phase de conception schématique


“La phase de conception schématique a débuté en septembre avec le concours de 12 à 14 architectes”, continue Ahlmark. “Lorsque le projet entrera dans sa phase de construction en 2023, il y aura sans doute cinq architectes qui y travailleront.”

 

La tour est conçue pour des appartements de différentes superficies, allant de 60 à 140 m², offrant des logements adaptés tant aux couples et qu’aux petites et grandes familles. La partie résidentielle est séparée de l’hôtel par une mezzanine où seront aménagées des installations telles que des club-houses et des espaces de coworking.

 


Maquette des quatre bâtiments.

 

“La flexibilité est un point important pour l’agencement des appartements. Pendant la phase actuelle, qui va s’étendre sur quatre à cinq ans, il sera encore possible de modifier l’implantation des unités intérieures”, explique Ahlmark. “L'équipe de conception a créé un mix de logements, notamment en duplex et en demi-niveaux, et a également tenu compte des qualités particulières requises pour les unités d’habitation dans un building. Tous les appartements bénéficient de lumière naturelle sur deux côtés grâce à un noyau dédoublé, ce qui est assez inhabituel pour une construction de cette taille. Tous les appartements ont un balcon et, à partir du huitième étage, où le vent souffle plus fort, les balcons sont conçus en atrium à l'intérieur du noyau. Les sols sont principalement en bois, avec un parement en béton coulé sur place. Cela fait le lien entre les deux enveloppes de la structure principale.”

 


SHL se concentre sur l’intégration de lumière naturelle et le sentiment d’espace.

 

Le bois pour remplacer le béton


Le projet constitue un jalon important dans la construction de bâtiments en bois. Non seulement il s’agit d'une structure de 100 mètres de haut, (un record pour la construction résidentielle avec une structure porteuse en bois), mais elle introduit en outre un système de construction innovant utilisant le bois comme substitut naturel au béton.

 

Ce système permettant de construire des bâtiments en bois plus hauts est le résultat des efforts conjoints de l'entreprise suisse Implenia, de l'école polytechnique fédérale de Zurich (ETH), et du bureau d'ingénieurs WaltGalMarini AG. Le système remplace le noyau en béton par du bois, plus léger et plus résistant, via une construction dite de double enveloppe. La première enveloppe constitue la façade et une partie du système porteur. Il s'agit d'une structure croisée composée de colonnes faites de poutres de 40 cm sur 90 cm, dont les raccords sont fixés par une barre d'acier. A l'intérieur de l’enveloppe se trouve une enveloppe similaire à celle du noyau.

 

"C’est une méthodologie connue. Mais l’utilisation d’un contreplaqué structurel, donnant une résistance singulière aux poutres, et l’intégration de l’ossature en treillis et du système à double enveloppe, c’est une nouvelle approche", précise Ahlmark.

 


La façade sera habillée de briques en terre cuite rouge et jaune.

 

Diminution des émissions de CO2


Le coût d’une construction en bois est plus élevé, mais le remplacement du béton par du bois permet de réduire les émissions de CO2. Pour le projet Rocket&Tigerli, on arrive à une baisse de 30 à 50 % par rapport au béton coulé. De plus, l’ensemble des raccords et de la façade est démontable, ce qui signifie que le bâtiment peut être désassemblé et réutilisé ailleurs.

 


La structure de la façade.

 

Pour le directeur du design de SHL, ce projet est l’équivalent d’une expédition sur la lune pour le domaine de la construction en bois : “Nous ne pouvons pas atteindre 300 ou 800 mètres, comme avec des constructions plus conventionnelles, mais qui sait ce que l’avenir nous réserve et ce que nous serons capables d’accomplir à long terme avec du bois ou en associant le bois, l’acier et le béton ? Les différents matériaux ne sont pas en compétition, l’essentiel est d’utiliser les bons matériaux au bon endroit, de manière intelligente.”

 

Kristian Ahlmark est convaincu que le nombre des structures porteuses en bois, qui participent à réduire les émissions de CO2, va augmenter par rapport aux bâtiments en brique ou en béton dans les zones urbaines densément peuplées.

 

La construction du projet Rocket&Tigerli va débuter en 2023. La tour devrait être achevée et habitable en 2026.

 

Toutes les photos © Schmidt Hammer Lassen Architects et Aesthetica.Studio

 

(Factsheet)

 

Rocket&Tigerli

Winterthur/Suisse

Dimension/ 34.500 m² (hors étages en sous-sol)

Compétition/ 1ère place compétition internationale

Statut/ En cours

Commanditaire/ Implenia/Ina Invest AG

En collaboration avec/ Cometti Truffer Hodel Architecten

Architecte paysagiste/ Schmidt Hammer Lassen Architects / Vogt

Ingénieur/ B3 / Henaur-Gugler / Waldhauser+Hermann / Bruckner+Ernst

Durabilité / Targeting SNBS Platinum et 2000-Watt Society

 

 

Cet article est une traduction retravaillée par Jan Hoffman

Texte original : Klaus Hybler

Le plus haut bâtiment en bois est une création danoise
Retour à l'aperçu

A@W Newsletter

Tenez-vous informé(e) et abonnez-vous à notre newsletter mensuel!

>> S‘abonner

Intéressé(e) par de la visibilité dans notre newsletter ?

>> Cliquez ici !

En collaboration avec

 

 

 

Design & Plan

Partenaire média

Media